Lettre II (Parfumées à la Sauge)

  Dis-le-moi si je ne vaux rien à tes yeux. Tu as le droit.

  Moi tendre comme des collets mes mains vides, tes regards ne visant que les hauteurs, prêt à les gravir. Tu me diras que je suis faite de Terre alors retourne à la Terre. Tu me nommeras Enfant de l’État. Et puis tu m’en voudras de dépendre de toi.

  Toutes ces années j’ai été tienne. J’ai frôlé l’asphalte de tes pieds. J’ai longé les murs de tes écoles. Pété les meilleures notes dans mes cours de français. J’ai parlé à ton peuple. On m’a accusée d’être trop jeune. Inexpérimentée. Les cœurs qui m’ont écoutée, tu vas les rabrouer. Je ne trouve pas d’emploi parce que je n’ai pas de papier pour tes chefs, parce que j’ai préféré sculpter ou peindre, ou chanter, ou danser. Ou rire.

  Et puis alors je t’en voudrai, pour ne pas m’entendre, pour m’oublier. Je te faisais confiance. Je ne sais plus si je veux t’écouter. J’ai le cœur la tête remplie de l’histoire de l’intérieur des terres, je ne sais plus si tu as droit encore à ta place dans ma vie.

  Je suis entourée de toi. Si je retourne à la réserve j’aurai la sensation de reculer. Je suis entourée de toi. Ton pays il est partout. Ton pays veut enlever de plus en plus les traces de mon passage.

  Des fois je ne sais plus. Je t’écris pour te dire que je t’aime. En sachant que ce n’est pas la même chose pour tout le monde.

  Je me souviens un jour mon grand-père me menait en toboggan dans la neige, quelque part sur un sentier blanc, entre la 138 et sa cabane. Je me souviens de maman qui rit. Je me souviens il m’avait montré à tendre les collets. Je ne me souviens plus comment.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s