Un chant, un seul.

Je voudrais ne jamais perdre pied. Ne jamais perdre la tête. Jamais me fendre le crâne sur l’asphalte parce que j’ai voulu marché trop haut, trop grand. Simplement parce que défendre un peuple et l’élever si haut si vite ne peut que faire fous à lier. Je voudrais être à terre. Je voudrais être le sol. Enraciner mes orteils dans la tourbe et me connecter à ces cheveux invisibles cachés sous la surface. Je voudrais être la Terre. Je voudrais donner une voix à la Terre. Je voudrais ne jamais me taire. Ne jamais avoir peur. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s