IDLE NO MORE POEM II (10/2)

Idle no more

J’ai allumé les feux à mon éveil

Idle no more

Idle no more

Je te racontais les femmes

Les marcheuses éternelles en flamme

Aller à Montréal, à partir de Maliotenam

T’en souviens-tu ?

Te souviens-tu qu’on les a ignorées ?

Te souviens-tu qu’on les a repoussées ?

Le jour même où Jean Charest se moquait des écoliers en grève générale illimitée !

Dans l’ouest, le 10 décembre dernier

Quatre femmes ont allumé les feux de l’éveil

Idle no more, Idle no more

J’ai brûlé du tabac pour le Roi-Soleil

Entre le ciel et la Terre, j’ai brûlé mes veines

Les ai séchés au soleil, pour mieux t’attacher à mes peines

Redonne-moi mon histoire que je te l’enseigne

Redonne-moi mes déboires que je les dédaigne

Redonne-moi mes détroits que je les craigne

Réitérer les sentiers

Aligner les roues de la préhistoire devant nos droits

Nos croyances enfermées dans l’asphalte de tes routes

Je bloquerai tes chemins de fer pour qu’il n’y ait plus de doutes !

D’un bout à l’autre du pays ! Des tambours grognent !

Les battements de nos cœurs comme ma tête qui cogne

Devant tant de mépris, devant tant d’hypocrisie

Devant tes dirigeants et mes chefs, corrompus et mal pris !

J’ai le cœur qui saigne, les mains béantes

Ce sont les fantômes du passé qui me hantent !

Mon frère, oui mon frère ! Ce n’est pas toi que je méprise

Mais bien ta propre ignorance

Un seul battement de Cœur Libre au travers du continent

Un seul battement de Cœur Libre au travers du continent

Un seul battement de Cœur Libre au travers du continent…

La Tortue se réveille de son long sommeil

Attends-moi je reviens, je vais allumer les feux de ton éveil

Que les Nations blanches et rouges s’unissent !

Sinon demain sera perdu.

Nous avons une seconde chance de refaire le Nouveau Monde

Oublions l’histoire et recommençons-en une autre.

Soyons les Combattants de la Paix

La Révolution autochtone ne fait que commencer !

Et celle-là est encore plus légitime que tout autre projet

Nous sommes les Gardiens sacrés de la Terre-Mère

Nous sommes les Gardiens sacrés de la Terre-Mère

Nous sommes les Gardiens sacrés de la Terre-Mère

Tshishe Manitu uitshinan…

Tshishe Manitu uitshinan…

Tshishe Manitu uitshinan…

Une réflexion sur “IDLE NO MORE POEM II (10/2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s