Je suis car Nous sommes [proverbe africain].

Je suis une nation à nourrir
J’ai un pays à revivre
De trèfles à quatre feuilles, de bleuets et de joie
J’ai des étoiles à planter dans les champs
À raccrocher aux toiles des araignées
Aux yeux des enfants des loups, des oies
et des outardes

À une époque où je ne m’étends plus que sur les orages
Où mon corps est transpercé par le soleil
Mes enfants montent et descendent les montagnes
Les horizons, l’aube et la terre des arbres
Où les plus vieux ont été couchés par terre

J’ai un pays à reconstruire
Cinq mille nations à reconquérir
Que les bâtons des tambours puissent enfin battre mon ventre
Ainsi réanimer le triple désir de l’eau et du feu
Et de l’air.

16 septembre 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s