Marche (litanie)

dans ma chair j’écris la route
je prends corps dans le pays qui me récite
mon pays est celui qui t’enfante
mon pays est celui que j’atteins
si je n’ai la terre – si je n’ai les eaux –
le territoire prend corps dans le poème
manifeste que j’écris.

12 décembre 2014.
Marche des Cris contre l’uranium.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s