Retour au pays natal

 

20150816_200924 (2)

 

 

Assi Kiskeya est un spectacle intime de chants et de poèmes, où l’on invite les ancêtres respectifs à la poésie ouverte sur le monde. Natasha et Michael mélangent les rythmes traditionnels haïtiens (vaudou) à la «mythologie» et la poésie Innu, un univers qui devient le leur. La voix et le tambour, sous leurs rythmes et poèmes, ne deviennent plus qu’une seule entité célébrant les éléments naturels et la dignité humaine.
Formé en 2015, il participe à la rencontre entre les Autochtones et les Haïtiens. En effet, une alliance spirituelle a été conclue entre les peuples en 2012, à Ottawa. Un échange des objets sacrés vaudou et anishnabe a scellé cette alliance ainsi que cette promesse de grandir ensemble. De se guérir.
Des rencontres ont eu lieu. Natasha Kanapé Fontaine et Michael Deetjens unissent leur voix et leurs tambours pour donner vie à cette alliance. Pour bercer la terre de l’Amérique avec des poèmes, des chants innus et des rythmes qui appartiennent à la tradition haïtienne. Innu Assi et Ayiti Kiskeya. Terres de résistance.

Natasha Kanapé Fontaine est une poète Innu de Pessamit. En fière représentante du mouvement autochtone pancanadien Idle No More, elle voyage au Québec, au Canada et en d’autres pays du monde en tant que poète-slameuse et conférencière. Le message qu’elle porte est celui de la rencontre des peuples et des cultures, du respect, de l’échange et du dialogue, au nom de la dignité et de l’humanité.
Michael Deetjens, né d’un père Haïtien et d’une mère Québécoise, est membre du groupe de musique traditionnelle haïtienne Rara Soley et percussionniste pour la troupe de danse Mapou Ginen de Montréal. Il est également assistant de recherche à l’INRS au sujet des questions autochtones. Michael est détenteur d’une maîtrise en écologie internationale, et s’intéresse plus particulièrement à l’ethnobiologie et à la gestion des écosystèmes.

Assi Kiskeya est le collage entre le mot Innu «Assi» qui veut dire «Terre», et «Kiskeya», mot Taïno (Autochtones de l’île d’Haïti et de République dominicaine) qui signifie «montagneuse». Le nom à l’origine de cette île est «Ayiti Kiskeya Bohio», Ayiti voulant également dire «Terre».

 

 

 

Photographies ci-haut par Frédéric Marty

 

Contenu Introuvable. Voulez-vous lancer une recherche?